Les différents mode d'assainissement

Après utilisation, l’eau potable ne peut être réintroduit dans la nature sans traitement car elle contient des matières organiques et des résidus de produits vaisselle, de shampoing, de lessive… L’assainissement de l’eau vise donc à protéger l’organisme des personnes, tout en préservant également la faune et la flore et permet aussi de récupérer les eaux pluviales et de ruissellement dans des systèmes (grille caniveaux, canalisation, regard, drain).

L’assainissement se décompose en plusieurs filières suivant la nature des sols (argile, ,sable, terre, roche…) et une maison peut être équipée de 3 différents types d’assainissement :

  1. un assainissement collectif aussi appelé tout-à-l’égout,
  2. un assainissement semi-collectif,
  3. un assainissement individuel ou assainissement autonome.

L'assainissement collectif

Le tout-à-l’égout est obligatoire pour toute maison neuve et pour l’acheteur d’une maison avec un assainissement individuel, dès lors que le raccordement au réseau d’assainissement de la commune est possible techniquement.

assainissement collectif

Le prix d’un raccordement au tout-à-l’égout dépend beaucoup de la distance entre la maison et la route. C’est pourquoi de nombreuses habitations sont construites à proximité du réseau. Les professionnels parlent alors de viabilisation en bord de route. Les particuliers raccordés au réseau collectif payent une redevance à la commune pour assurer l’entretien du réseau d’assainissement collectif.

L'assainissement semi-collectif

L’assainissement semi-collectif est utilisé pour de petites zones d’habitation, tel un hameau. En effet, le faible nombre d’habitants ne justifient pas la création d’une STEP (station d’épuration des eaux usées). Un assainissement semi-collectif est alors mis en place et prend parfois la forme du lagunage. La technique du lagunage consiste à épurer l’eau dans des grands bassins étanches à l’aide d’algues.

L'assainissement individuel ou autonome

L’assainissement autonome aussi appelé Assainissement Non Collectif (ANC) concerne environ 5 millions de logements en France. L’ANC est réalisé lorsque le raccordement au réseau collectif est impossible. Faire appel à une entreprise spécialisée pouvant réaliser le chantier de terrassement nécessaire est alors indispensable. Elle va dimensionner le système individuel pour qu’il soit adapté et conseiller le particulier sur les différents systèmes :

  • la fosse septique,
  • les filtres compacts,
  • la micro-station d’épuration,
  • les systèmes alternatifs.

La fosse septique

La fosse septique peut ne recevoir que les eaux des sanitaires (eaux vannes) ou les eaux des sanitaires et les eaux ménagères. Dans ce dernier cas, elle est aussi appelée fosse toutes eaux.

fosse septique

La fosse septique fonctionne selon le principe de l’anaérobie, c’est-à-dire que des enzymes et des bactéries vont liquéfier les matières fécales et clarifier les eaux usées avant leur rejet dans les nappes phréatiques.

Les filtres compacts

Les filtres compacts fonctionnent selon le même principe que les fosses septiques avec une emprise au sol moindre que ces dernières (5m² par habitant pour une fosse et environ 10 m² pour le filtre).

Le système de filtre compact comprend une fosse tout eau. L’eau passe ensuite dans un massif filtrant contenant une matière écologique, comme la fibre de coco ou la laine de roche. Ces matières sont propices au développement de bactéries épuratrices.

La micro station d'épuration

La micro station d’épuration fonctionne sur le même principe qu’une station d’épuration classique. Le dispositif utilise des bactéries naturelles capables de digérer les matières polluantes dans les eaux. Les eaux ainsi traitées peuvent êtres déversées directement dans l’environnement.

Contrairement au filtre compact, l’installation d’une micro station d’épuration est interdite pour une résidence secondaire et ne peut être financée par un prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Les systèmes alternatifs écologiques

Des systèmes alternatifs sont parfois utilisés, comme les toilettes sèches ou les roseaux filtrants.

Le rôle des SPANC

Les Services Publics d’Assainissement Non Collectifs (SPANC) sont des services municipaux ayant pour rôle de surveiller le bon fonctionnement et l’entretien des installations non collectives et peuvent prescrire des travaux.

Les SPANC peuvent également conseiller les propriétaires de maisons non raccordés au réseau collectif et sont en charge des diagnostics “état de l’installation d’assainissement non collectif”. Ces diagnostics sont obligatoires, en cas de vente d’une habitation ne disposant pas du tout-à-l’égout.