Gravillonnage professionnel du sol

Le gravillonnage peut être est appliqué lors de la création ou la rénovation du revêtement d’une cour, d’une allée, d’un parking, d’un pourtour de piscine ou d’une route. Le gravillonnage professionnel est une méthode qui consiste à utiliser des graviers (issus de la roche minérale) pour réaliser un revêtement extérieur.

Il s’agit d’un petit galet avec une taille et une granulométrie variable. Son extraction se fait dans des ballastières et il est en général posé avec un stabilisateur afin d’éviter l’éparpillement des granules. Le gravier vous épargne beaucoup de travail au jardin. L’unique chose à faire est de choisir un traitement contre les mauvaises herbes.

Les avantages du gravier pour les sols extérieurs

Les graviers comme revêtement de sol extérieur sont particulièrement appréciés car ils sont :

  • moins chers que les autres matériaux (béton, pavé, goudron),
  • esthétiques et donnent un aspect naturel,
  • disponibles en plusieurs coloris, tailles et formats,
  • adaptables à toutes les formes de terrain,
  • capables de rendre une voie carrossable,
  • écologiques, car en plus d’être naturel, le sol en gravier assure des échanges d’air,
  • conçus pour éviter la prolifération des mauvaises herbes et idéals pour créer des allées dans un jardin.

Les différents types de gravier

Les graviers sont appelés galets, lorsqu’ils ont un calibre de 40 mm et plus ou au contraire, gravillons lorsqu’ils ont un calibre inférieur à 10 mm. Ces deux dimensions de graviers sont surtout utilisées pour la décoration paysagère.

dechargement gravillons

Les graviers peuvent être roulés et se présentent alors sous la forme de cailloux ou peuvent être concassés, c’est-à-dire broyés par des engins de chantier. Concernant la densité, celle des graviers est en moyenne de 1,5 tonnes par m3. Certains graviers, comme la pouzzolane, ont une densité inférieure à 1 tonne par m3.

Pour gravillonner une allée, la densité minimale est de 1,4 tonnes par m3. La granulométrie détermine la résistance du gravier. Pour un passage piétonnier, une granulométrie de 4/8 ou 6/10 suffit alors que pour une allée carrossable, il faut compter un calibre de 6/14 ou 8/14. Concernant l’origine, le gravier alluvionnaire (provenant des rivières) est le plus utilisé pour le gravillonnage car plus abordable que celui issu du marbre ou de l’ardoise.

Les étapes de la pose d'un gravier stabilisé

Avant de procéder au gravillonnage, des travaux de terrassement et de décaissement qui visent à corriger les pentes et réparer les trous sont entrepris. La pose du gravier stabilisé s’effectue souvent en plusieurs couches (bicouche ou tricouche). Plus il y a de couches, plus le revêtement est solide. La mise en œuvre comprend :

  • la pose d’un film géotextile facilitant le drainage des eaux de pluie,
  • une couche de gravier de fondation,
  • une dalle stabilisatrice,
  • une couche supérieure de gravier.

Devis de gravillonnage : les éléments pris en compte

Pour pouvoir déterminer le coût total des travaux aux clients et établir son devis “pose de gravillons”, l’entreprise de gravillonnage va tenir compte :

  • de la surface à recouvrir avec possibilité d’application d’un tarif dégressif pour les grandes surfaces,
  • du type de gravier sélectionné,
  • de l’importance des travaux préparatoires,
  • de la technique de pose,
  • des difficultés d’accès au chantier,
  • de votre lieu d’habitation, les travaux étant souvent plus chers dans les grandes agglomérations et notamment en région parisienne.

Le prix d'un gravier stabilisé

La fourchette moyenne pour mettre en place un gravier stabilisé se situe entre 40 et 80 € du m² TTC.

gravillonnage cour maison

Ce prix se décompose de la manière suivante :

  • le film géotextile coûte entre 1 et 2 le m²,
  • les dalles stabilisatrices reviennent entre 12 et 25 € le m²,
  • la couche de fondation coûte au moins 50 € la tonne,
  • la couche de surface coût au moins 35 € la tonne,
  • la main d’œuvre est facturée entre 35 et 55 € de l’heure.

Allée gravillonnée simple

La pose d’une allée gravillonnée simple est la technique la plus simple, la moins chère  mais aussi le plus rapide à mettre en œuvre. Elle permet d’entendre venir les personnes ou véhicules et ses inconvénients sont le bruit : cailloux qui se glissent, éparpillement, inadapté en pente… Il faut savoir que le gravier sur un sol arable n’empêche pas l’herbe de pousser à travers et que l’opération nécessite donc une toile Geo-textile sous le gravier. L’allée gravillonnée est donc une solution rapide à mettre en œuvre et abordable.

Les allées gravillonnées avec émulsions

Une émulsion est une dispersion de bitume dans l’eau à l’aide de produits émulsifiants. Son principal avantage est une mise en œuvre rapide et les graviers ne s’éparpillant pas, la pose d’un film géo textile est inutile. L’émulsion est adaptée pour les allées en pentes et la technique n’oppose aucun inconvénients à ce jour.

Le gravillonnage des routes

La pose de gravillon ne se fait pas sur des routes entières mais sur des sections de route. Cette pose sert alors de réfection, notamment lorsque les fondations n’assurent pas un bon écoulement des eaux. Les routes fraichement gravillonnées peuvent parfois être dangereuses et entrainer des impacts sur les carrosseries et sur les pare-brises des voitures, du fait de la projection des petits gravillons n’adhérant pas encore parfaitement à la route.